Décroissance en pays Occitan et Catalan
Association pour faire vivre la décroissance dans notre région

Categories

Accueil > Alternatives en région > Reprendre la maîtrise de nos productions manufacturées

Reprendre la maîtrise de nos productions manufacturées

Reconvertir les entreprises pour la satisfactions de nos besoins . Assurer le maintien des revenus des salariés

mercredi 16 mars 2011, par Christian Sunt

On ne peut croire que le groupe FAYAT ait repris RICHARD DUCROS à Alès (30) sans savoir que le chiffre d’affaires avait chuté de 40 %. Le fait est qu’il dispose désormais du carnet de commandes et du fichier clientèle pour 2011, et qu’il est ainsi en mesure de présenter un plan social pour, soi-disant, ‘limiter la casse’ et redresser l’entreprise. Le sort des 238 salariés des sites gardois est donc aujourd’hui à la merci d’une banale mais juteuse opération financière.

Sans doute, inscrivant l’essentiel de leur production dans le secteur concurrentiel mondial, les anciens dirigeants de RICHARD DUCROS ont fait prendre des risques à l’ensemble des salariés, le risque de la délocalisation pour rester compétitif. Il aurait mieux valu choisir la diversification et la valorisation des compétences locales, plutôt que la spéculation financière. Car dans maints domaines nous avons besoin de biens manufacturés en métallurgie de qualité : agriculture, urbanisme, ouvrage d’art, transport, énergies renouvelables, alliant structure métallique et bois locaux par exemple.
Mais c’est en s’adressant aux acteurs économiques et usagers locaux qu’une telle stratégie économique aurait pu se mettre en place.

Dans l’immédiat nous devons résoudre une crise sociale et économique en tenant compte de l’épuisement des ressources au niveau mondial.
La solution sociale immédiate, c’est la diminution du temps de travail, sans perte de revenu, le maintien des emplois des salarié-e-s de RICHARD DUCROS et des entreprises de sous-traitance. Mais on ne peut ignorer que l’avenir n’est pas de produire toujours plus !

La solution économique, c’est la reconversion vers des activités plus durables, utiles socialement et répondant aux besoins présents et à venir des populations locales, dans un souci d’économie de la ressource. Mais l’économie sociale ne peut se concevoir en excluant les hommes et les femmes qui travaillent sur ce site.

Voilà pourquoi, nous demandons au gouvernement, aux collectivités publiques régionales, de prendre les mesures pour qu’immédiatement RICHARD DUCROS relance l’activité à Alès, garantissant l’existence d’un lieu de production et les emplois sur place pour les prochaines années.
En attendant, les salariés doivent conserver leur revenu, par la mise en place d’une dotation inconditionnelle de reconversion, équivalente au salaire moyen de l’entreprise.

Nous demandons que ce délai soit mis à profit pour étudier un projet de reconversion, économiquement et écologiquement soutenable, en associant les salarié-e-s et leurs organisations syndicales, les élu-e-s locaux et régionaux, les associations d’usagers et de protection de l’environnement…

Nous demandons aux salariés et aux collectivités locales d’envisager en cas de refus de la direction d’aller vers ce projet de reconversion socialement utile, la création d’une COOPERATIVE OUVRIERE de PRODUCTION, la réquisition des locaux et du matériel par la collectivité publique et le versement, dans le cadre du plan social et des aides publiques, d’une ALLOCATION INCONDITIONNELLE DE RECONVERSION à tous les futurs salariés de la Coopérative.

Europe-Ecologie/les Verts, les Alternatifs, les Objecteurs de Croissance,Gardarerm La Tèrra
Collectif de soutien à la candidature de Serge Magnier, candidat de la Re-localisation

Voir en ligne : http://www.re-localisons.org/