Décroissance en pays Occitan et Catalan
Association pour faire vivre la décroissance dans notre région

Categories

Accueil > Agenda > Rencontres régionales de l’Objection de croissance , 8 et 9 Avril 2017 - (...)

Rencontres régionales de l’Objection de croissance , 8 et 9 Avril 2017 - Larzac - Aveyron

vendredi 24 février 2017

Territoires ruraux : entre abandon et nouvelles formes de colonisation

En présence de Joëlle Zask, philosophe,auteure de « La démocratie au champ » paru en 2016 aux éditions La Découverte.
« On a l’habitude de penser que la démocratie moderne vient des Lumières, de l’usine, du commerce, de la ville. Opposé au citadin et même au citoyen, le paysan serait au mieux primitif et proche de la nature, au pire arriéré et réactionnaire. À l’opposé de cette vision, ce livre examine ce qui, dans les relations entre les cultivateurs et la terre cultivée, favorise l’essor des valeurs démocratiques et la formation de la citoyenneté ».

Lors de nos dernières rencontres au mois de décembre 2016 en Cévennes gardoise nous avions engagé une réflexion sur les enjeux et conséquences des réformes territoriales. Nous souhaitons cette fois-ci mettre un coup de projecteur sur les territoires ruraux et réfléchir ensemble à leur avenir...

La métropolisation – l’organisation des territoires à partir des grandes villes détenant de plus en plus de pouvoirs tant économique que politique, laisse sur le bord de la route des pans entiers du territoire français (70 %).
Ces territoires délaissés sont divers – banlieues, zones pavillonnaires péri-urbaines, petites villes, villes moyennes et bien sur les territoires ruraux caractérisés par leur faible densité de population. Chacun de ces territoire est menacé à sa façon par la métropolisation.Les territoires ruraux, bien que souvent très éloignés des centres urbains, n’échappent pas à ces menaces. Deux dangers les guettent, qui ne sont pas exclusifs l’un de l’autre : l’abandon pur et simple et des formes plus ou moins nouvelles de colonisation.
L’abandon  : disparition des services publics, paupérisation des populations, dévalorisation des modes de vie, baisse drastique des dotations aux collectivités locales...
Nouvelles formes de colonisation c’est à dire l’exploitation exogène des ressources naturelles des territoires. Cela peut prendre des formes très différentes (nous en citons quelques-unes) : extractivisme, installation d’équipement industriel d’énergie renouvelables , déforestation industrielle , fermes-usines, « parcs d’attraction » en tout genre (center parcs), terrains militaires,..Et la liste n’est pas close.
Ces territoires sont d’autant plus attractif pour les promoteurs de ces projets,que la population y est souvent très peu densifiée et fragilisée économiquement et socialement, que le prix des terrains est très attractif et que les élus – aux abois pour cause de baisse des dotations publiques – sont souvent prêt à accepter ces projets contre quelques euros sonnant et trébuchant ou contre quelques promesses d’emploi.
Rajoutons à ce propos qu’au delà de l’exploitation des ressources naturelles, ces équipements exploitent également les ressources humaines du territoire : emplois au rabais et précaires, création de forme de domesticité, agriculteurs entre les mains des multinationales de l’agro-alimentaire, etc...
Comment résister à ce rouleau compresseur ? Comment lutter contre l’abandon de nos territoires mais aussi contre ces projets destructeurs ? L’abandon peut-il être une chance pour les habitant-e-s de ces territoire ? Comment y inventer de nouvelles façon d’habiter, de les faire vivre ?

Programme
Samedi 08 avril
14h- 16h : présentation du contexte et des enjeux par Joelle Zask
16h30 - 18h30 : ateliers en petits groupes sur les différents thèmes retenus (problèmes posés – solutions envisagées)
18h30 - 20h30 : temps informel, préparation collective du repas et repas en commun
20h30 : films « Éoliennes industrielles : l’imposture » suivi de « La terre en morceaux » (Ariane Doublet)

Dimanche 09 avril
9h30-11h : retour en plénière sur les ateliers du samedi 11h30-12h30 : tentative de synthèse 12h30 : repas pris à la Ferme Auberge 14h-16h : propositions d’actions concrètes

Informations pratiques
Le lieu : Ces journées se déroulerons à La Ferme Auberge de La Salvetat à La Couvertoirade (Aveyron)..
Hébergement : 12 € la nuit
Repas : samedi midi, samedi soir et petit-déjeuner en gestion libre. Nous nous chargerons des provisions et demanderons une participation à chacun. Vous pouvez également apporter de quoi boire et manger à partager. Repas du dimanche midi servi par la Ferme Auberge : 12 €.

Inscription :10 € par personne - Paiement sur place ou par chèque à l’ordre : AderOC à envoyer à Pallières 30140 THOIRAS -
Vous pouvez aussi vous inscrire ou demander des renseignements par mail contact-langued-oc@ml.les-oc.info
ou par téléphone au 04.66.47.13.42

Voir en ligne : https://blogs.mediapart.fr/guillaume-faburel/blog/050417/le-hors-cadre-democratique-est-aussi-un-hors-champ-territorial