Décroissance en pays Occitan et Catalan
Association pour faire vivre la décroissance dans notre région

Categories

Accueil > Actualité > Occupation d’un bâtiment à Florac (48)

Occupation d’un bâtiment à Florac (48)

vendredi 24 juin 2016

Occupation d’un bâtiment à Florac  :
une maison commune ouverte à tous

La deuxième Assemblée Populaire de la Maison Commune aura lieu demain jeudi 23 juin à 18h30
dans les locaux de la Maison Commune - 1, place Paul Comte à Florac.

Cette assemblée est ouverte à toutes et à tous.
La Maison Commune fonctionnant selon le principe de l’autogestion,
c’est lors de l’Assemblée Populaire que se prennent les décisions concernant les actions à mener.
N’hésiter donc pas à venir nous faire par de vos idées, ...

La Maison Commune est un bâtiment public occupé depuis le samedi 11 juin, ouvert à toutes et à tous et fonctionnant selon le principe de l’autogestion.

La Maison Commune a maintenant une adresse mail :

maisoncommune.florac@riseup.net

Si vous souhaitez continuer à recevoir les informations de la Maison Commune, vous pouvez envoyer un mail à cette adresse.

appel des habitants

Nous, habitants de Lozère, individus partie prenante du collectif Pour une maison commune, signataire de ce texte, vous informons que nous avons occupé ce jour, le 11 juin, le local, sis 1, place Paul Comte, propriété de l’Etat.
Nous estimons que tout bâtiment public appartient à tous, et doit être au service de tous… Nous estimons que laisser un édifice public à l’abandon équivaut à gaspiller l’argent public, et qu’il est donc légitime que les habitants se le réapproprient. Dans cet esprit, le bâtiment que vient d’occuper le collectif est ouvert et accessible à tous. Il n’appartient pas au collectif, pas plus qu’il n’appartient à quelque organisation que ce soit. C’est une maison commune…
Il n’existe aujourd’hui ni dans les villes ni dans les villages aucun espace commun. Pourtant, comme le montrent le nombre et la diversité des mouvements sociaux actuels, il existe un besoin de plus en plus fort de se rencontrer, échanger, réfléchir, s’entraider, inventer, créer –un réel besoin d’espaces gratuits, ouverts, libres de toute relation marchande. Pouvoir échanger entre habitants d’une même zone géographique, dans un espace aménagé par tous, indépendant de tout pouvoir, est un droit.
Un lieu où ne viendrons pas consommer, un lieu où nous serons actifs, individus libres, autonomes, ouverts aux autres, un lieu où les aspirations, les colères et l’inventivité de chacun puissent s’exprimer, à la fois lieu de veillée et lieu d’assemblée, lieu où l’on transmet et où l’on reçoit, les uns des autres…
Oui, la création de maisons communes ouvertes à tous, placées sous la responsabilité collective de ceux qui la fréquentent, en Lozère et ailleurs, est légitime. Cette occupation est un premier pas en ce sens.
Venez, cette maison est la vôtre !!!
Le collectif Pour une maison commune