Décroissance en pays Occitan et Catalan
Association pour faire vivre la décroissance dans notre région

Categories

Accueil > Actualité > GAZ et HUILE de Schiste

GAZ et HUILE de Schiste

Non "ça" n’est pas fini (ainsi) !

dimanche 16 septembre 2012, par Alain Roubineau

Une journée de mobilisation internationale est prévue le 22 septembre 2012. En France des rassemblements sont prévu :

À Saint Christol lez Alès (30)

7 + 1 demandes de permis annulées... La goûte d’eau qui cache l’océan.

- Montélimar extension : TEPF&TGSE, traité à parité avec Montélimar abrogé en octobre 2011.
- Brignoles et Lyon-Annecy : Schuepbach, déclarant recourir à la FH !
- Cahors et Valence, 3Legs Oil&Gas, spéculateurs sans sérieux ?
- Beaumont-de-Lomagne et Montfalcon, BNK, dissimulant très mal son appétit à fracasser la RM,
- Gréoux-les-bains, Thermopyles ?

Mais quid des :

- 37 autres demandes restantes (40 moins Provence après le désistement des australiens, et deux permis accordés) listées "NC" dans l’annexe 3 du rapport "les HRM en France" (CGIET-CGEDD) de février 2012 comme visant expressément des cibles non conventionnelles gaz ou huiles (ou les deux...) ? Et parmi elles des sept demandes ayant fait l’objet d’une mise en concurence, d’une lettre d’acceptation préalable et d’un projet d’arrêté d’octroi : Coulommiers (Toreador), Fère-en-Tardenois, Leudon-en-Brie (extension), Coulommiers (Sterling), Chaumont, Champfleury, Ozoir-La-Ferrière, Tardenois. Comibien de temps le directeur de l’énergie peut encore attendre avant d’exercer en la matière sa délégation de signature ?
- xx autres demandes apparaissant sur la carte des titres miniers publiée en début d’année ?
- et des 26 n’y figurant pas et qui sont répertoriées ci-dessus :
Abondance 31/07/2009 irrecevable ?
Appoigny 14/06/2011
Auzon (Bédoin) 23/10/2010
Brive 20/09/2010
Bussy-Lettrée 30/06/2010
Camp-de-Mailly 15/09/2011
Chambrey 2011 pas de lettre de demande
Champagne 17/12/2010
Chaumes-en-Brie 08/11/2010
Coole 15/12/2010
Eauze ? /10-11/2010 non signé
Est Champagne (extension) 06/10/2011
Herbsheim 19/10/2011
Marne 25/10/2011
Mirande ? /03/2011 non daté
Montagne de Reims 24/01/2011
Nord-Cambrai 24/10/2011
Préalpes 11/01/2011
Rouffy 12/11/2011
Saint-Chéron 14/06/2011
Senonais 26/10/2011
Soudé 01/06/2011
Tartas 01/10/2010
Templiers 06/09/2011
Vatry 26/10/2010

Et les PERH octroyés ?

Quid de ceux identifiés NC et dont la liste a disparu du Site du ministère ?
Citons alors le rapport parlementaire (ici) enregistré à l’assemblée le 04 mai 2011 et notamment sa page 25 qui liste 16 PERH NC :
- les trois abrogés par l’arrêté du 12 octobre 2011 et
- treize autres ;
Saint-Just-en-Brie, Gaz de Gardanne, Bleue Lorraine, Bleue Lorraine Sud, Lons
le Saunier, Mairy, Nogent-sur-Seine, Leudon-en-Brie, Moselle, Lorraine, Château-Thierry, Valenciennois, Sud Midi,
qu’un artifice déclaratif bien faible en droit ; les "rapports techniques" de septembre 2011 des titulaires s’engageant à ne pas recourir à la FH interdite par la loi de juillet 2011, a conduit a maintenir valides.
Passons sous les interrogations des députés rapporteurs quant à d’autres PERH suspicieux pour rappeler notamment que trois arrêtés préfectoraux ont été délivrés fin juin pour des forages sur le permis de Chateau-Thierry. Forages qui pourraient bien avec d’autres proches en Seine-et-Marne accueillir les détestables "expérimentations scientifiques".

Notons que :
- l’arrêté pré-cité a abrogé trois sur seize PERH là où la mobilisation citoyenne a été la plus forte début 2011,
- le Président annonce le rejet de sept demandes (+1 ?) sur plus de trente cinq recherchant des PERH "NC" (voir plus haut) encore une fois là où encore des mobilisations sont annoncées pour le 22 septembre (30, 47 et 74) mais épargne celles des bassins parisien et champenois où les "expérimentations scientifiques" vont très probablement intervenir. C’est méconnaître les capacités de nos collègues d’IDF.

La ficelle est décidément trop grosse et si ces détails techniques sont trop délicats à traiter pour les médias immédiatement après le discours du Président nous allons nous employer à le faire.

Un discours présidentiel opportun...

Nous saluons les déclarations et annonces du Président ; ce sont des avancées mais nous, les militants, n’en sommes pas dupes. Une analyse documentée est en cours à direction des collectifs et de la presse.
Nous aurions vraiment apprécié une position tout aussi ferme sur la feuille de route des expérimentations scientifiques, prévues et documentées par :
- l’art.2 de la loi n°2011-835 du 13 juillet 2011,
- le décret n°2012-385 du 21 mars 2012,
- le rapport "les HRM en France" (CGIET-CGEDD) de février 2012 pages 115 à 124,
- le rapport "Programme de recherche sur l’exploitation des hydrocarbures de roches mères" de l’ANCRE (IFPen ou ifpEN ? ;-) de juillet 2012 !
Ainsi les déclarations de Mme la Ministre à la presse sur la Commission d’orientation... des HC, relatés par la dépêche ©AFP / 13 septembre 2012 12h35 , extraits :
"...ce n’est pas prévu immédiatement (...). Si une autre technique était développée pour extraire les gaz et pétroles de schiste de façon moins dangereuse pour l’environnement, on en
discuterait..."
maintiennent donc une large porte ouverte de circonstance tout à fait inacceptable pour les lucides citoyens des collectifs. Porte, que les déclarations du Président n’a pas refermée.
Ce sujet central, crucial et quant bien même technique s’il en est, aurait pu, aurait du, trouver sous la plume exercée des rédacteurs de l’Elysée une brève et claire mention et ainsi transformer sur ce point du discours d’habiles déclarations en incontestables avancées "historiques".
Nous savons lier ces déclarations à la conjoncture économique et à la situation politicienne et électorale de notre pays.
Il est encore temps pour Mme la Ministre de donner des gages francs aux électeurs de notre beau pays en confirmant pour ce qui concerne "la recherche (scientifique)", la conclusion du passage du discours du Président relatif au terme générique désigné communément par "gaz de schiste" mais que toute personne éclairée sur ce dossier comprend dans sa réelle acception : les hydrocarbures et leurs méthodes d’extraction. Puisque la frontière entre le C et le NC semble ne plus devoir exister pour les hommes de l’art...

Une situation locale (07 et 30) tendue...
Par ailleurs, j’espère que nos cordiales relations ne souffriront pas de l’immanquable confrontation où les positions prises par le Secrétaire Général de la préfecture du Gard sur le suivi de la déclaration de travaux sismiques de Mouvoil sur le PERH Bassin d’Alès, nous entraînent.

Hélas, l’heure est bien mal choisie et tranche avec les avancées du discours du Président.
Là encore nous ne sommes pas dupes et bien que ces annonces de travaux s’inscrivent dans un cadre légal (le rapport technique complémentaire produit par les spéculateurs Franco-Suisses en septembre 2011 suite à l’art.3 de la loi précitée...), l’analyse ;
- de l’historique de l’E&E de ce bassin,
- des résultats de la procédure de mise en concurrence fin 2008 des différentes demandes sur le large périmètre de et autour de ce titre minier, ainsi que
- des cibles décrites dans les documents de Mouvoil,

tout démontre que la mise en production du ou des gisements recherché(s) ne pourra s’effectuer qu’avec des techniques d’extraction impactant lourdement et durablement l’environnement, la santé humaine et du cheptel ainsi que les activités économiques traditionnelles lesquelles démontrent dans une large partie de ce bassin toute leur pertinence et leur filière d’avenir.

Le changement impose des choix !

Le Président en a avancé certains, nous attendons respectueusement mais avec attention de Mme la Ministre des précisions cruciales sur le périmètre, la porté et la pérennité de ces choix.
C’est ce que nous répéterons à ses conseillers le vendredi 28 septembre prochain à l’Hôtel de Roquelaure en leur rappelant que le mouvement citoyen ainsi que certaines ONG sont aux côtés des ministères de l’écologie et des fiances dans la défense des décisions et de l’arrêté d’abrogation du 12 octobre 2011 attaqués par les pétroliers.
Nous souhaitons que vous soyez présent à cette entrevue à l’initiative du MEDDE/Cab.
C’est aussi ce que nous dirons aux interlocuteurs de la préfecture du Gard que nous espérons rencontrer ce mardi 18 septembre en accompagnant nos maires et amis "invités" par M. le préfet à 16h30.

Un Code minier du Peuple pour le Peuple !

J’ ai acquis l’intime conviction que notre Monde, les espèces qui l’habitent et ses ressources naturelles valent bien plus que le profit des multinationales et leurs satellites.
Ces ressources de par le droit régalien français du tréfonds appartiennent au Peuple, à la Nation et l’Etat (la haute Administration qui en assure la continuité) ainsi que les gouvernements élus en sont les gestionnaires pas les propriétaires.
Et encore moins propriétaires de ces ressources sont les éventuels concessionnaires lesquels par des biais courageusement dénoncés par le Président, ont tout tenté durant ces trois derniers mois pour présenter un tableau, subjectif, biaisé, fallacieux, de ce dossier. Rarement campagne de lobbying ne m’aura autant mobilisé et, en même temps, fait sourire tant elle était grotesque et je me souviendrai jusqu’à mon dernier souffle de ceux qui s’en sont fait complices quels que soient la douceur de leur voix ou le charme de leur regard.

L’heure n’est plus aux entregents feutrés des salons parisens. Nous évoquons ici des mobilisations de terrain comme le mouvement "anti-schiste", les élus ; le peuple a démontré sa capacité à conduire et à tenir. Et dans l’Etat de droit qu’est notre pays se trouve une notion que ses représentants en départements et en régions devraient pleinement apprécier : le trouble à l’ordre public !
Les intentions de Mouvoil et de ses sous-traitants s’y apparentent et notre réponse sera proportionnée.
Nous prétendons à l’amour de nos terroirs et ce juste attachement à des valeurs simples et complètes en elles mêmes, légitime nos positions. Nous réaffirmons ainsi notre légitime détermination à combattre fermement tous projets portant atteinte à l’intégrité d’un mode de vie plus porteur d’avenir que le gouffre, le puits sans fond du productivisme et de la mondialisation.

Nous savons avoir raison et nous saurons raison garder face aux provocations de tous ordres pour faire triompher le bon sens et préserver un avenir aux générations futures.

Alain Roubineau. Collectif antischiste petite camargue

Voir en ligne : http://www.stopaugazdeschiste07.org