Décroissance en pays Occitan et Catalan
Association pour faire vivre la décroissance dans notre région

Categories

Accueil > Agenda > journée internationale du 22 septembre contre les gaz et pétroles de (...)

journée internationale du 22 septembre contre les gaz et pétroles de schiste

mercredi 5 septembre 2012

Gaz et huile de schiste : ce n’est pas fini !

Mobilisation des collectifs du sud de la France contre le discours ambigüe sur les gaz et huiles de schiste le 22 septembre 2012 à Saint Christol-lès-Alès (30 Gard) - sur le site de la Maison pour tous à partir de 10h

Ces dernières semaines, les industries pétrolières et gazières ont intensifiées leur campagne de communication pour convaincre l’opinion publique des bienfaits supposés de l’exploitation des gaz et huiles/pétrole de schiste en termes d’emploi, de croissance, d’indépendance énergétique et d’énergie à prix bas.

Elles tentent de modifier la perception de l’opinion publique en lui faisant croire qu’on pourrait prospecter les gaz et huiles/pétrole de schiste sans passer par la fracturation hydraulique et en expliquant qu’une exploitation propre est possible.
La réalité est tout autre, il n’y a pas de méthode alternative à la fracturation hydraulique et celle ci présente une menace immédiate pour notre eau, notre air et notre santé sans parler des effets sur le réchauffement climatique.
En minimisant les risques environnementaux et en présentant les gaz, huiles et pétroles de schiste comme solution pour un avenir faible en carbone, l’industrie pétrolière espère rouvrir le débat et oeuvre à l’acceptabilité sociale de leur méthode d’extraction.

Ce dont s’est saisi le gouvernement, influencé par leurs discours, en affirmant que « le débat sur le gaz de schiste n’est pas tranché ».
Cultivant la duplicité, le gouvernement se prononce pour un maintien de l’interdiction de la fracturation hydraulique tout en l’autorisant pour l’exploration, espérant ainsi imposer, au travers des expérimentations, une fracturation hydraulique « encadrée » maîtrisant les risques.

Il ouvre la porte à une future exploitation en laissant croire pour apaiser les inquiétudes des populations à l’émergence de technologies alternatives permettant d’extraire cette énergie plus proprement.

Nous ne sommes pas dupes, nous restons mobilisés et profondément déterminés.

En centrant principalement le débat sur les aspects techniques de l’exploitation du gaz de schiste, le gouvernement occulte la question majeure de l’utilisation des énergies fossiles dans notre avenir énergétique et de leur impact sur le réchauffement climatique. Celles ci freinent le développement d’une autre voie articulée autour des économies d’énergie, de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables.

La question ne doit pas tourner seulement autour de la fracturation mais bien de la vision qu’a le gouvernement de la transition énergétique.
C’est pourquoi l’ensemble des collectifs du sud de la France conjointement à ceux du nord de la France s’associera le 22 septembre 2012 à la journée mondiale d’action contre les gaz et huiles de schiste appelée Global Frackdown day.

Ils réaffirmeront leur opposition à toutes les explorations et exploitations d’hydrocarbure utilisant cette technique destructrice, en France et de par le monde, exprimeront leur solidarité avec tous les mouvements se mobilisant pour protéger leurs communautés contre l’extractivisme et appelleront les responsables gouvernementaux de tous niveaux à promouvoir un avenir énergétique consacré au développement et à la mise en œuvre des énergies renouvelables.

Les collectifs organisateurs de la journée internationale du 22 septembre 2012 contre les gaz et pétroles de schiste

Contact Presse :
Antoine Combier – 04 75 36 72 83 / coordination@stopaugazdeschiste07.org