Décroissance en pays Occitan et Catalan
Association pour faire vivre la décroissance dans notre région

Categories

Accueil > Agenda > 26 et 29 Mars Montpellier : Gratuité

26 et 29 Mars Montpellier : Gratuité

samedi 19 mars 2016

Samedi 26 mars 2016, dans le « village des possibles » du Parc Clémenceau

grande gratiféria (en partenariat avec Gratiféria 34)

Lors d’une Gratiféria vous pouvez prendre, donner ce que vous voulez librement et/ou proposer un service (atelier, animation..). Ces zones de gratuité vont à l’encontre de l’idée dominante selon laquelle tout doit être payant et s’opposent ainsi à la marchandisation croissante de la société.
Contacts et informations : Elisa 09 7910 81 85 ou Yannis 06 35 17 04 79

Mardi 29 mars 2016, sur l’écosite de l’UM2 (fac de sciences),
- Inauguration, dès 16h, d’un marché gratuit qui restera en place jusqu’au 1er avril
- Table ronde à 17h suivie d’un débat :« La société peut-elle se passer d’argent ?  »

avec Jean-François Aupetitgendre (auteur de« Le porte-monnaie : une société sans argent ? » éditions libertaires), Christian Sunt (Objecteur de croissance), Daniel Berneron (Monnaie locale complémentaire « La Graine »), et des représentant-e-s de l’Accorderie, de Gratiféria 34 et du Système d’échanges local (SEL) de Montpellier .

L’argent régit l’essentiel de nos vies, avec à la clé guerres, inégalités, pillage de la planète et spéculation. Il constitue pourtant le levier le plus commode sur lequel intervenir pour stopper les dégâts.
Nous avons aujourd’hui les moyens de nous en passer.
Les esprits sont mûrs pour imaginer une civilisation fondée sur l’accès aux biens communs et le respect de l’environnement. Ils s’orientent désormais vers la qualité de la vie plutôt que vers les salaires plus élevés, vers la coopération plutôt que vers la concurrence, vers l’écologie plutôt que vers le productivisme, vers l’organisation sociale en réseaux plutôt qu’en hiérarchies verticale, vers l’usage plutôt que vers la propriété.
Les multiples « alternatives » à la monnaie ou au salariat, tout en continuant de s’adosser aux nécessités induites par l’usage de l’argent, vont dans ce sens. Des initiatives plus ou moins pérennes et radicales voient le jour : Boycotts de la consommation, espaces de gratuité, mise en place de systèmes d’échange…qui peuvent être une bonne transition vers la désargence.

Tout le programme de la semaine de l’environnement sur : http://ouvre-tete.fr/

Voir en ligne : http://ouvre-tete.fr/