Décroissance en pays occitan et catalan

un site pour décoloniser notre imaginaire du mythe de la croissance

Accueil > Groupes locaux > Cévennes > Appel à la tolérance en Cévennes

Appel à la tolérance en Cévennes

mardi 23 mars 2021, par Des habitants des Cévennes

Début mars un groupe de jeunes a investi l’hôtel des Cévennes, abandonné depuis 15 ans, à Saint-Julien-des-Points, en Lozère.
Très vite, un climat de chasse aux sorcières a été organisé contre cet événement inattendu qui augure pourtant d’une résurrection de ce bâtiment délabré.
Ce ne sont pas les besoins de ces jeunes de trouver un toit qui ont été entendus, c’est un portrait de dangereux « squatteurs » et activistes qui a été martelé :

  • aussi bien par un adjoint de la municipalité de St-Julien-des-Points, organisant des manifestations hostiles ouvrant la voie à une escalade violente (samedi 13 et 20 mars),
  • aussi bien par les articles successifs du rédacteur en chef de La Lozère nouvelle, visant au lynchage médiatique des occupants-es, notamment avec des insinuations racistes (L.L.n, 4 et 11 mars 2021) et homophobes (L.L.n, 18 mars 2021),
  • aussi bien par le relevé systématique par les forces de gendarmerie des identités de tous les visiteurs sympathisants des occupants, pratique à portée dissuasive qui signifie clairement que toutes ces fréquentations sont à surveiller et à
    ficher,
  • voire même par la coupure brutale des lignes électriques par Enedis, en rupture illégale avec le contrat commercial de fourniture d’électricité signé entre les occupants et Enercoop.

Susciter la peur et la brutalité, criminaliser l’expression de besoins sociaux, cela relève de mœurs politiques dégradées.
Nous demandons que cesse ce climat de chasse aux sorcièreset que les besoins de ces jeunes, même s’ils sont pour l’instant occupants sans titre, soient pris en compte en rapport avec l’absurdité de ce bâtiment abandonné depuis 15 ans.
Nous, habitants de la Vallée Longue et des alentours, ne voulons en aucun cas qu’un drame se déroule sur notre territoire.
Nous appelons au retour au calme, à l’apaisement, au respect mutuel.

NON à l’escalade de la violence !
NON à l’incitation à la zizanie !
NON à la vindicte populaire !
NON aux menaces, non aux intimidations !
NON à l’ensemencement de la haine !
OUI à la mise en place de médiations, à l’écoute des parties !
OUI à la dignité des échanges, au respect des points de vue !
OUI à la sécurité physique et morale de chacun !

Pétition

Je m’associe à cet appel.
Merci d’indiquer en message votre commune et votre profession

Identifiants personnels
Lien hypertexte :

Un message, un commentaire ?

Signatures

120 Signatures
Date Nom Message
13 avril Daniel BELON tout comme les terrains inutilisés et ''sans maîtres", les bâtiments abandonnés par leur propriétaire devraient pouvoir être utilisés par celles et ceux qui les remettent en état (surtout s'ils sont dégradés). Barre des Cévennes, ingénieur
13 avril ducrot soutien depuis la Nièvre
7 avril selleret
6 avril Martin Partager: un maître mot en Cévennes ainsi que Fédérer... des notions que semblent avoir oubliées certains ou peut-être qu'elles ne font pas partie de leur vocabulaire.... Annie Martin Retraitée Education Nationale St Michel de Dèze pro du bénévolat
5 avril noelle REYNAUD touche à tout. "gouverner c'est d'abord loger son peuple" abbé Pierre.
4 avril Malzac ISPAGNAC 48320 Retraitée
4 avril Savajol Retraitée à saint julien des points. Construire des projets ensembles
3 avril Simon philippe Tres bien le texte. Je diffuse.
3 avril PASCAL Muriel Apicultrice en Lozère Pour que la Lozère et les Cévennes soient une réelle terre d'accueil pour la jeunesse et pas seulement un slogan publicitaire pour l'accueil de touristes . Oui au dialogue, non à l'expulsion !
2 avril daniel vialla site web Arvert Charente Maritime Retraité
2 avril Enjalbert Accompagnement à la personne. St André de Lancize. Les lieux sont vides et presqu'à l'abandon... Des humains tels que nous ont besoin d'un toit, pour un temps donné, pendant les périodes de froid notamment...Comment pouvons nous décemment être au chaud chez soi et ne pas désirer cela pour autrui ? Si par ailleurs, ces lieux pouvaient être laissés, un peu mieux que comme ils ont été trouvés, cela pourrait constituer une sorte d'échange, d'équilibre et de remerciement, non pas pour la propriétaire récalcitrante, mais vis à vis du site et de l'accueil lui-même...Une certaine conscience édifiante qui en boucherait certainement un coin aux frileux alentours...De tout coeur avec ces personnes qui aimeraient probablement vivre un quotidien ailleurs que dans ces bâtiments insalubres ainsi que dans cette ambiance de rejet complètement inhumaine !!
1er avril Dussaut Evelyne 48 400 Florac Trois Rivières Retraitée
1er avril Tréheux Educatrice St Jean du Gard
1er avril bloch eric bucheron elagueur Lasalle
1er avril Bonnifay
1er avril Thuillier Bruniquel (82) enseignante
1er avril Brebant
1er avril Boucher
1er avril Aigoin Halte aux propagateurs de haine. Oui à la jeunesse porteuse d'espoir et de développement, assez de procès d'intention à son égard. Propriété privée sans bras à quoi ça sert ?
1er avril Aigoin Tolérance, vigilance l'humanité un bien commun qui faut faire notre

0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100